Version imprimableversion PDF

Current Size: 100%

Agir collectivement contre les moustiques

La Communauté de Communes agit pour lutter contre les moustiques dans les marais.


Pour cela elle finance à hauteur de 34 000 € annuellement, l’Entente Interdépartementale de Démoustication (EID). Les agents de cet organisme public réalisent une surveillance des zones productrices et traitent les larves avec du biocide. Afin de mieux cerner les secteurs de prolifération, une étude sera menée d’avril à septembre 2019.

L’objectif est de capturer le plus grand nombre de moustiques dans les zones urbaines et d’identifier les espèces afin de savoir d’où ils proviennent et ainsi adapter les moyens de lutte.

Outre les marais, d’autres espèces se développent exclusivement dans les jardins. C’est pourquoi il est primordiale d’agir chez soi en supprimant toute eau stagnante. Une bassine abandonnée, un récupérateur d’eau de pluie non fermé, ou encore des soucoupes de pots de fleur non vidées, sont des gîtes à moustiques pour des milliers de larves, dont les adultes une fois volants, resteront à proximité des habitations.

 

Dans son jardin :

Il est donc important d’être vigilant toute l’année : les moustiques du printemps vivent sous forme de larves aquatiques pendant l’hiver. Il est essentiel de vider et supprimer tout contenant d’eau et à cloisonner leur récupérateur d’eau de pluie, notamment pour les résidents secondaires qui doivent mettre en pratiques ces bon gestes pour éviter que lors de leur absence il y ait des lieux humides propicent à la prolifération des moustiques.

En été, Il est important de vérifier et vider tous les contenants d’eau après chaque pluie d’orage : une pluie d’orage remet en eau par exemple des soucoupes de pot de fleur et les moustiques s’y développent en moins de 5 jours lorsqu’il fait chaud.
Pour éviter cette prolifération de masse, il est important de vérifier et vider les contenants après chaque pluie durant l’été.
C’est grâce à cette mobilisation collective que la nuisance de ces insectes sera la plus limitée.

 

Vous pouvez connaître les bons gestes à adopter et en téléchargeant l'affiche ci-dessous.