Version imprimableversion PDF

Current Size: 100%

Bilan annuel du trait de côte

Chaque année au mois de septembre, la Communauté de Communes réalise un bilan du trait de côte. De quoi s’agit-il ?

A l’aide d’un GPS, un agent fait le tour des plages et enregistre la position de la végétation en limite de dune. Cette limite est considérée comme le périmètre de l’île, elle se déplace en fonction des vents, du piétinement et de l’effet des vagues sur la plage.

Ces campagnes de mesures permettent de suivre l’évolution du territoire pour adapter notre surveillance en hiver et mettre en place des mesures de protection sur les secteurs sensibles si nécessaire.

 

Les tendances au long terme sont présentées sur la carte ci-dessous (depuis 1832). Globalement, on observe une dynamique d’érosion (perte de sable) au nord ouest de l’île, et une accrétion (gain de sable) au sud ouest. La partie est de l’île est constante car les ouvrages de protection ont figé la position du trait de côte.

 

Zoom sur des évolutions récentes

  • Aux Lutins à l’Herbaudière, une érosion était observée depuis une dizaine d’années. Suite à la pose d’une clôture pour limiter les piétinements, ce secteur est en cours de stabilisation.

  • Aux Sableaux à Noirmoutier-en-l’île, la dune et la plage sont en bonne santé grâce aux mesures prises il y a quelques années pour canaliser le public. Il reste cependant deux points plus fragiles devant le camping Huttopia qui feront l’objet d’une étude plus approfondie.

  • A la Martinière à l’Epine, le ré-ensablement annuel a contribué à stabiliser le site, qui reste fragile.

  • Sur le secteur des Eloux, les épis ont engendré un gain de sable sur la plage non observé depuis plusieurs dizaines d’années.

  • Sur le secteur du Both à la Guérinière, bien que les tendances au long terme montrent une accrétion du site, on observe un recul du trait de côte ces dernières années, accentué par les tempêtes de janvier dernier. Une attention particulière est donnée à ce site lors des surveillances d’hiver car le niveau de sable est très bas. Ce secteur reste cependant protégé par le perré enfoui sous la plage.
  • Au sud de Barbâtre, la dune continue de se développer, en gagnant l’équivalent de plus de 2 terrains de foot par an ! L’érosion observée au niveau de la pointe de la Fosse, sous le pont, se stabilise suite aux travaux menés par le Département.

Acquisition d'un nouveau GPS

En novembre 2018, la Communauté de Communes s’est dotée d’un nouvel appareil GPS plus performant afin d’améliorer le suivi du trait de côte. Cet appareil (modèle Trimble R10), d’une valeur de 15 000€ HT a été financé par la Communauté de Communes (50 %) et  l’État (50%).