Observatoire local et régional

Une initiative locale innovante

L’île de Noirmoutier est en constante évolution. Le vent et l’eau déplacent le sable des dunes et des plages ce qui modifie la forme de l’île, autrement dit son « trait de côte ». Pour mesurer ce phénomène, la Communauté de Communes a créé un observatoire local du trait de côte en 1999.

Cette mission est essentielle ! Elle permet de faire un état des lieux précis de la santé des dunes et des plages. Lorsqu’un secteur sensible est identifié, des mesures de protection adaptées telles que des rechargements en sable ou la pose de ganivelles sont mises en place. Elle permet également de conserver un historique cartographique de l’évolution du trait de côte et d’analyser ainsi globalement notre territoire.

Notre observatoire participe depuis 2016 au réseau régional OR2C (Observatoire Régional des Risques Côtiers) lancé fin 2016 par l’université de Nantes.

Plus d’informations ici : or2c.osuna.univ-nantes.fr

Des outils performants à disposition

Les données utiles à l’observatoire sont acquises grâce à des levés GPS. Cet outil de haute précision, en lien avec les satellites en orbite autour de la Terre, définit le niveau du sable.

Le GPS est utilisé à la main ou sur un quad. Depuis peu, le suivi des cordons dunaires est également assuré par avion équipé de caméras jouant le rôle de « scanner », en collaboration avec l’Université de Nantes. Certaines mesures sont même assurées par des drones !

Nous disposons par ailleurs des données d’observation du niveau marin enregistrées en continu par le marégraphe de l’Herbaudière mis en place par le SHOM (Service Hydrographique et Océanographique de la Marine) en partenariat avec la Communauté de Communes et faisant partie du réseau mondial.