Ouvrages Hydrauliques Traversants

Projet co-financé par le FEDER

L’opération de sécurisation des ouvrages hydrauliques traversants (OHT) est soutenue via le FEDER.

Ces ouvrages hydrauliques traversants (OHT) situés dans le corps des digues (coëfs, buses, écluses, …) et gérés par divers acteurs (sauniers, ostréiculteurs, fermes aquacoles, etc.), peuvent constituer des entrées d’eau en cas de tempêtes et des points de fragilité des digues en particulier, lorsqu’ils sont dysfonctionnels (ouvrages usés, manivelles grippées, crémaillères rouillées, etc.) et mal manœuvrés.

 

Dans le cadre du Programme d’Action de Prévention et d’Inondations (PAPI) validé en 2012, la Communauté de Communes de l’Ile de Noirmoutier s’est engagée à améliorer le fonctionnement et la gestion des Ouvrages Hydrauliques Traversants (OHT). L’objectif global est de limiter les entrées d’eau dans les casiers hydrauliques en cas de tempête. 28 ouvrages hydrauliques traversant les digues de premier rang de la côte Est de l’île ont été identifiés et ont fait l’objet d’un diagnostic complet.

Cette opération consiste à :

- Réaliser un diagnostic technique des ouvrages

- Définir un programme de travaux en fonction de l’état et de la fiabilité des ouvrages

- Réaliser les travaux

- Définir les conditions de gestion optimale de ouvrages et mettre en place des conventions avec les gestionnaires.

Les études ont été lancées  en 2018. Les travaux sur les ouvrages ont démarré à l’automne  2021 et seront finalisés au printemps 2022.

Le montant global de l’opération est estimé à : 327 000

 

L’Europe soutient le territoire grâce au FEDER

Les travaux de sécurisation des ouvrages hydrauliques traversants s’inscrivent pleinement dans le cadre fixé par le programme opérationnel régional FEDER-FSE Pays de la Loire 2014-2020.

En cohérence avec les stratégies développées sur les territoires régionaux et locaux (PGRI, SLGRI), les travaux de sécurisation des ouvrages hydrauliques traversant  répondent à l’objectif du FEDER de soutenir les territoires ligériens dans l’adaptation aux changements climatiques par la prévention et la gestion des risques.

Ainsi, une subvention européenne à hauteur de 32 700 est attribué au titre des « Actions de gestion douce et de réduction de la vulnérabilité ».

 

Co-financeurs de l'opération